Un moment très fort de ce tour de la vallée, et perçu comme tel par tous, a été incontestablement l’ouverture de la marche par ces enfants non-voyants. En prenant la tête sur les participants pour les trois cent premiers mètres du parcours, ce sont eux qui ont guidé les marcheurs, impulsant en plus du rythme, une émotion non feinte, même chez les plus endurcis.

Un moment très fort de ce tour de la vallée, et perçu comme tel par tous, a été incontestablement l’ouverture de la marche par ces enfants non-voyants. En prenant la tête sur les participants pour les trois cent premiers mètres du parcours, ce sont eux qui ont guidé les marcheurs, impulsant en plus du rythme, une émotion non feinte, même chez les plus endurcis. Du courage à revendre et une folle envie de faire comme tout le monde malgré le handicap ! Quelle belle leçon de vie et d’espoir… Ces quelques mètres parcourus resteront dans tous les cœurs, dans toutes les têtes comme un chemin énorme vers l’intégration. Tout est possible, lorsqu’on laisse de la place pour la différence. Heureuse et émue, Mme Clarisse Lohr, la présidente de l’association nous rapporte que les enfants ont adoré la douceur des sons des cors des Alpes. A l’issue de leur marche, certains d’entre eux tenteront de faire sonner des cloches presque aussi grandes qu’eux !
Ce type de participation aide à changer le regard de la société sur les handicapés. Les non-voyants peuvent réaliser de grandes choses si on leur fait confiance et qu’on trouve un milieu porteur tel que le club vosgien de Saint Amarin.

Avec « Vue du cœur », pour le sentier de la tolérance et de l’acceptation, le CVSA vient de donner les premiers coups de pioches. A chacun, d’aider à ce magnifique chantier. Les randonnées n’en seront que plus belles… Pour tout le monde…

Daniel NUSSBAUM